Accueil >  Eclipses >  Eclipses de Soleil > Eclipse annulaire de Soleil du 21 juin 2020 Language FlagEnglish
Drapeau Arabie Saoudite Drapeau Oman Drapeau Inde Drapeau Chine

 Eclipse annulaire de Soleil du 21 juin 2020
 depuis l’Arabie Saoudite, Oman, l’Inde ou le Tibet (Chine)

Pour observer l’éclipse annulaire de Soleil du 21 juin 2020, je me rendrais probablement à Oman qui sera le meilleur choix à la fois pour la météo et aussi la beauté du pays ou alors sur le plateau tibétain où la haute altitude fera que les températures seront plus agréables mais aussi que la grandeur de l’éclipse sera très légèrement accrue. La tentation d’essayer d’observer une annulaire plus profonde et presque perlée, sans toutefois approcher celle de 1966 en Grèce, depuis le sommet du pic Hardeol (Temple de Dieu) à 7.151 mètres est très grande, mais les chances de succès sont vraiment trop faibles du fait de la très haute altitude, de l’ascension technique, de l’éloignement et des conditions météorologiques potentiellement instables juste avant la mousson. Au final le Tibet pourrait être un très bon compromis en permettant aux chasseurs d’éclipses d’éviter les fortes chaleurs ainsi que les particules en suspension, en gardant à l’esprit que le sommet du cône d’ombre se trouve à environ 2.300 kilomètres plus haut et est par conséquent inaccessible. Au final les observateurs en Inde et au Tibet peuvent quasiment s’attendre à avoir une vue similaire à celle de l’annulaire de 1984 le long de la côte est des États-Unis d’Amérique.
L’apparence visuelle, à travers des filtres solaires sauf aux lever ou coucher du Soleil, sera similaire à celle de l’annulaire de février 1999.

Vous pouvez calculer les circonstances locales d’une éclipse à l’aide de cette calculatrice solaire, et un minuteur solaire vous prévient du début des différentes phases. Avec la calculatrice pour les temps de pose vous pouvez aussi régler vos équipements photographiques.


Cliquez sur les vignettes pour visualiser une version plus grande

Page «Introduction» |  C’est la page «Où Aller» |  Page «Carte Google» |  Page «Protection des Yeux»

L’observation d’une éclipse annulaire de Soleil peut se faire de différentes manières: par exemple avec la phase annulaire aux lever ou coucher du Soleil afin de ne pas avoir à utiliser de filtre solaire, ou depuis le centre de la bande d’annularité afin d’avoir un anneau symétrique, ou encore à proximité des bords nord ou sud de la bande d’annularité afin d’obtenir plus de grains de Baily et pendant une durée plus longue avec en plus une possibilité de photographier aussi la chromosphère (attention cette toute dernière option est potentiellement dangereuse pour votre vision mais aussi pour votre matériel).
Le cas classique et le plus fréquent est une observation à l’intérieur de la bande d’annularité avec un Soleil suffisamment haut, c’est à dire avec une élevation de cinq à dix degrés ou plus. Il faut alors obligatoirement utiliser un filtre solaire tout comme avec une éclipse partielle de Soleil ou encore une observation du Soleil hors d’une éclipse.
Passons maintenant aux observations plus «pointues».

Une observation aux lever ou coucher du Soleil permet de se passer de filtre solaire tant que le Soleil est suffisamment bas. Toutefois ce type d’observation présente un risque important car il nécessite un ciel parfaitement dégagé sur l’horizon, ce qui est plus difficle à obtenir que vers le zénith. Le 26 décembre 2019 j’ai réalisé une première lors de l’annulaire au lever du Soleil depuis l’Arabie Saoudite. L’objectif était de pouvoir observer à l’œil nu et de photographier sans aucun filtre solaire la phase annulaire à environ un degré au-dessus de l’horizon. Cela a aussi permis de voir distinctement la chromosphère rougeatre à l’œil nu juste avant le second contact, et cela est très certainement une première mondiale lors d’une annulaire. Par ailleurs les simulations réalisées à l’aide de mon logiciel Solar Eclipse Maestro correspondent parfaitement avec les observations effectuées.

Eclipse Annulaire Soleil Lever Chromosphère Décembre 2019 Xavier Jubier Judah Arabie Saoudite
Photographie sans aucun filtre solaire, environ 6 secondes avant le second contact, par Xavier Jubier depuis le Pouce du Diable près de Judah en Arabie Saoudite
(arc chromosphérique rougeatre bien visible)
Eclipse Annulaire Soleil Lever Chromosphère Grain Baily Décembre 2019 Xavier Jubier Judah Arabie Saoudite
Photographie sans aucun filtre solaire, environ 2 secondes avant le second contact, par Xavier Jubier depuis le Pouce du Diable près de Judah en Arabie Saoudite
(grains de Baily et chromosphère visibles)

Observer une éclipse annulaire de Soleil depuis les limites nord ou sud peut être plus intéressant que depuis la ligne centrale. Toutefois pour en profiter pleinement et avoir une durée maximum pour les grains de Baily vous devez vous positionner correctement. Deux options principales sont alors possibles: la première offre à la fois une courte annularité ainsi qu’une durée prolongée de grains, la seconde seulement une durée prolongée de grains en étant dans la zone de transition mais elle permet aussi d’optimiser la photographie de la chromosphère pour les plus aventureux. Dans les deux cas l’opportunité d’observer la chromosphère existe en supprimant le filtre solaire au moment opportun (ATTENTION, CETTE DERNIERE PRATIQUE EST DANGEREUSE ET EN AUCUN CAS VOUS NE DEVEZ OBSERVER À L’ŒIL NU).

Les photographies suivantes ont été prises lors de l’annulaire de février 1999 depuis la côte de l’Australie Occidentale. On s’aperçoit que les simulations correspondent plutôt bien aux photos même si elles ont été réalisées à basse résolution. Les observateurs qui souhaitaient avoir à la fois un anneau complet et de beaux grains de Baily devaient se positionner suffisamment loin à l’intérieur de la bande d’annularité, à environ 8 kilomètres là où se situait le village de Greenough: dans le doute certains ont même décidé d’aller quelques kilomètres plus au sud. Des images identiques pourront à nouveau être réalisées lors de cette éclipse annulaire.
Les grains et la chromosphère sont visibles sur toutes les photos qui ont été prises sans aucun filtre solaire. Attention: ne pas utiliser le filtre solaire approprié n’est absolument pas recommandé sauf si vous savez exactement ce que vous faites. Si vous n’êtes pas expérimenté alors merci DE NE PAS ESSAYER cela et de NE PAS REGARDER DANS LE VISEUR OPTIQUE OU À TRAVERS TOUT DISPOSITIF OPTIQUE SANS FILTRE SOLAIRE.

Eclipse Annulaire Soleil Février 1999 Fred Espenak Greenough Australie-Occidentale
Eclipse Annulaire Soleil Février 1999 Fred Espenak Greenough Australie-Occidentale
Photographie sans aucun filtre solaire, environ 13 secondes avant le second contact, par Fred Espenak depuis Greenough en Australie-Occidentale

Eclipse Annulaire Soleil Février 1999 Fred Espenak Greenough Australie-Occidentale
Photographie sans filtre solaire, environ 12 secondes après le troisième contact, par Fred Espenak depuis Greenough en Australie-Occidentale

Eclipse Annulaire Soleil Février 1999 Fred Espenak Greenough Australie-Occidentale
Eclipse Annulaire Soleil Février 1999 Fred Espenak Greenough Australie-Occidentale
Image sans filtre solaire, environ 9 secondes avant le second contact, par Fred Espenak depuis Greenough en Australie-Occidentale

Eclipse Annulaire Soleil Février 1999 Daniel Fischer Greenough South Australie-Occidentale
Image sans filtre solaire, environ 11 secondes après le troisième contact, par Daniel Fischer depuis Greenough South en Australie-Occidentale

Et maintenant l’annulaire de février 2017 depuis l’Argentine à la limite sud sans aucun filtre solaire. Encore une fois les simulations correspondent parfaitement avec les photographies et une mesure précise du diamètre solaire est possible.

Eclipse Annulaire Soleil Février 2017 Jörg Schoppmeyer Sarmiento Argentine Grain Chromosphère
Eclipse Annulaire Soleil Février 2017 Jörg Schoppmeyer Sarmiento Argentine Grain Chromosphère
Photographies sans aucun filtre solaire, entre les second et troisième contacts, par Jörg Schoppmeyer depuis Sarmiento en Argentine

Toujours l’annulaire de février 2017 depuis l’Argentine et ce coup-ci à proximité de la ligne centrale sans aucun filtre solaire.

Eclipse Annulaire Soleil Février 2017 Petr Horálek Facundo Argentine Grain Chromosphère
Séquence sans aucun filtre solaire, aux second et troisième contacts, par Petr Horálek depuis Facundo en Argentine

Cette éclipse annulaire de Soleil est profonde, c’est à dire que l’anneau solaire visible sera très fin, et la bande d’annularité est aussi étroite avec tout juste plus de 20 kilomètres en Inde et au Tibet (Chine) là où la grandeur de l’éclipse sera la plus grande, jusqu’à plus de 80 kilomètres aux deux extrémités.
Après avoir soigneusement étudié le profil du limbe lunaire et regardé les cartes des différents lieux à proximité des bords du tracé de cette éclipse annulaire, voilà mes trois principales préconisations:
- si vous optez pour la limite nord en Inde ou au Tibet, alors assurez-vous de vous positionner en un lieu ayant une pénétration dans l’anté-ombre d’au moins 56% (merci d’utiliser ma carte de l’éclipse) pour avoir à la fois une durée prolongée pour les grains ainsi que quelques secondes de vraie annularité; si vous vous rapprochez encore du bord nord alors vous n’aurez que des grains sur une durée prolongée mais sans jamais que l’éclipse soit vraiment annulaire. Cela se traduit par environ 6 kilomètres le long de tout le tracé.
- si vous choisissez la limite sud, alors assurez-vous de vous positionner en un lieu ayant une pénétration dans l’anté-ombre d’au moins 30% (merci d’utiliser ma carte de l’éclipse) pour avoir à la fois une durée prolongée pour les grains ainsi que quelques secondes de vraie annularité. Cela se traduit par environ 3 kilomètres le long de tout le tracé.
- enfin vérifiez que vous tenez compte de l’altitude de votre lieu d’observation car celle-ci peut décaler les limites de la bande d’annularité, tout particulièrement lorsque le Soleil est bas.
Si vous optez pour être dans la zone de transition, c’est à dire plus proche des bords de la bande d’annularité, alors vous maximiserez la durée des grains sans jamais avoir de vraie annularité.
De mon côté je vais tenter l’annulaire près du point de plus grande éclipse depuis les hauteurs du plateau tibétain où la grandeur de l’éclipse sera encore très légèrement accrue.

Page «Introduction» |  C’est la page «Où Aller» |  Page «Carte Google» |  Page «Protection des Yeux»

Dernière mise à jour de cette page le 6 janvier 2019.
Plan du Site — Mentions Légales


Page Rank
Google


Livre Or Livre d’Or
Xavier M. Jubier